• Caphi
Centre Atlantique de Philosophie
Accueil du site  Publications  La conséquence matérialiste

Matérialisme et nécessitarisme au XVIIIe siècle

La conséquence matérialiste

Revue Dix-huitième Siècle, 26, 2014

dimanche 21 septembre 2014, Angélique Thébert, Antoine Grandjean, Pascal Taranto


Le numéro 46 (2014) de la revue Dix-huitième Siècle contient un dossier coordonné par Antoine Grandjean et Pascal Taranto, intitulé « La conséquence matérialiste ».

Consacré au rapport entre nécessitarisme et matérialisme au XVIIIe siècle, il rassemble 7 contributions :
- Matteo Favaretti-Camposampiero : « La chaîne des causes naturelles. Matérialisme et fatalisme chez Leibniz, Wolff et leurs adversaires »
- Éleonore Le Jallé : « La réception humienne du nécessitarisme de Hobbes »
- Angélique Thébert : « David Hartley : vibrations, associations, actions »
- Pascal Taranto : « La “conséquence” de Joseph Priestley et la métaphysique du matérialisme »
- Antoine Grandjean : « Kant et la conséquence matérialiste »
- Stéphane Schmitt : « Mécanisme et épigenèse : les conceptions de Bourguet et de Maupertuis sur la génération »
- Charles T. Wolfe : Diderot et l’approche déterministe de l’esprit : un autre déterminisme ?"




À propos de l'auteur :

Maître de conférences. Directeur du département de philosophie de l’université de Nantes. Philosophie allemande moderne et contemporaine ; Philosophie morale et politique.


Courrier électronique : Antoine Grandjean


Du même auteur :
  • Sous la direction d’Antoine Grandjean

    Kant et les empirismes

    Paris, Classiques Garnier, 2017

    Antoine Grandjean
    Kant n’a pas seulement été réveillé de son sommeil dogmatique par la lecture d’un philosophe empiriste. L’éveil critique engage un constant débat avec le « problème empirisme », dont les termes travaillent de l’intérieur la philosophie kantienne, en même temps qu’il la convoque à s’établir pour partie sur son terrain.
    Cet ouvrage entend prendre la mesure du rapport aussi riche que complexe que le criticisme entretient avec l’empirisme. Ce faisant, il veut contribuer à requalifier ce dernier, qui, aux yeux de (...)

  • Antoine Grandjean

    La Philosophie de Kant

    Paris, Vrin, 2016

    Antoine Grandjean
    La philosophie est une connaissance rationnelle hautement technique, mais elle concerne ce qui nécessairement intéresse tout le monde. Elle consiste dans l’articulation systématique de trois questions : « Que puis-je savoir ? », « Que dois-je faire ? », « Que m’est-il permis d’espérer ? ». Toutes questions que récapitule cette dernière : « Qu’est-ce que l’homme ? ».
    On rappelle quelle fut la vie de Kant, dont il est devenu d’usage de croire qu’il n’en eut pas. On explicite les grands moments de la philosophie (...)

  • Kant, Les Progrès de la métaphysique

    traduction, présentation et notes par Antoine Grandjean

    Antoine Grandjean
    « Quels sont les progrès réels de la métaphysique en Allemagne depuis le temps de Leibniz et de Wolff ? »
    La réponse historique que Kant donne à cette question posée par l’Académie de Berlin est lapidaire : que l’on étende le problème à tous les temps et tous les pays, et l’on devra répondre que la métaphysique n’a jamais fait de progrès. Elle n’a connu qu’une stagnation conflictuelle dans le néant, jusqu’à ce saut qui la conduisit du rien à l’achèvement, et qui coïncide avec le geste critique.
    Mais Kant donne (...)

  • sous la direction d’Antoine Grandjean et Laurent Perreau

    Husserl. La science des phénomènes

    CNRS Éditions, 2012

    Antoine Grandjean, Patrick Lang
    Edmund Husserl (1859-1938) a fondé une discipline nouvelle, la phénoménologie. Celle-ci développe une analyse descriptive des actes de la conscience intentionnelle (perception, imagination, souvenir, conscience d’autrui, etc.).
    Avec le premier livre des Idées directrices pour une phénoménologie pure et une philosophie phénoménologique (1913), Husserl définit la phénoménologie transcendantale comme « science des “phénomènes” ». Il expose la méthodologie de la pratique phénoménologique et conçoit un (...)

  • Sous la direction d’Antoine Grandjean et de Florent Guénard

    Le ressentiment, passion sociale

    Rennes, Presses Universitaires de Rennes, collection « Philosophica », 2012

    Antoine Grandjean, Florent Guénard, Pascal Taranto, Patrick Lang
    Le ressentiment n’a pas bonne presse : « passion irrationnelle », « expression de l’impuissance », « envie déguisée » – les termes ne manquent pas dans l’histoire de la pensée pour disqualifier ce qui est apparu, au mieux, comme le sentiment d’un malaise, au pire comme un désir de vengeance rentrée des classes populaires à l’encontre des élites. Trois caractéristiques du ressentiment sont alors généralement mises en évidence. D’abord, on souligne que c’est une passion spécifiquement moderne, qui (...)

  • Antoine Grandjean

    Le Piège du solipsisme, ou de l’absence du monde

    Livre électronique ( 37 p.)

    Antoine Grandjean
    Êtes-vous vraiment certain(e) que le texte que vous lisez existe en dehors de la représentation que vous vous en faites ? Êtes-vous absolument sûr(e) que votre voisin n’est pas un simple produit de votre imagination ? Et la chaise sur laquelle il vous semble être assis(e) ? Et celui qui prétend qu’il va vous entretenir du « solipsisme » ?
    On montre ici quels présupposés ont conduit un certain nombre de philosophes à tenir ce doute, si manifestement anti-naturel, pour une attitude théorique au moins (...)

  • Voudriez-vous revivre ?

    Editions M-editer, mars 2011

    Antoine Grandjean
    Voudriez-vous revivre ? Pour la tradition philosophique, cette question est le lieu d’une évaluation immanente de la vie, qui n’est jamais possible autrement que dans sa confrontation à sa propre suspension. Les philosophes divergent quant au sens de la réponse : un Non, par exemple, peut accuser la vie, comme dire la satisfaction de celui qui n’entend pas recommencer ce qui fut bien mené. Après avoir passé en revue certaines occurrences historiques du motif (de Cicéron à Nietzsche, en passant par (...)

  • Théodicées

    Antoine Grandjean, Blaise Benoit, Dominique Doucet, Pascal Taranto
    Ouvrage collectif consacré à l’histoire de la « théodicée », envisagée comme un régime de discours dont la spécificité engage peut-être celle du traitement que la métaphysique réserve à la question du mal.
    Il s’inscrit dans la continuité des « 2e Journées de La Baule » organisées par le département de philosophie en 2007.
    Cet ouvrage contribue à tirer au clair la spécificité formelle et la signification philosophique d’un motif discursif dont l’identité nominale (un néologisme), la quasi absence d’explication par (...)

1 2


À propos de l'auteur :

Histoire de la philosophie anglaise (Locke, Hume, Berkeley, Toland, Collins).

Aujourd’hui : Professeur des universités (Université Aix-Marseile).


Courrier électronique : Pascal Taranto


Du même auteur :
  • Érotisme – Revue 303

    N°131

    Pascal Taranto, Patrick Lang
    Numéro coordonné par Pascal Taranto, avec notamment des contributions de Pascal Taranto, Patrick Lang et de Gabrielle Marion Ledru (étudiante en M2).
    Présentation du numéro :
    Notre civilisation et notre technologie ont exacerbé le désir de tout voir, de tout entendre, de tout posséder : les caméras, les grandes oreilles, les petites boutiques du désir consumériste sont partout. Cette hystérie de la transparence, loin de laisser au désir le jeu des voiles et dévoilements qui toujours le suscite et (...)

  • Sous la direction de Laurent Jaffro

    Croit-on comme on veut ? Histoire d’une controverse

    Collection « Analyse et Philosophie »

    Cyrille Michon, Pascal Taranto
    Présentation
    Quelle sorte de contrôle et, par suite, de responsabilité, avons-nous à l’égard de nos croyances ? Dans quelle mesure pouvons-nous décider de croire ? Cette question agite la philosophie européenne depuis Aristote, les stoïciens, et les sceptiques ; avec les médiévaux, elle croise celle de la responsabilité du chrétien à l’égard de sa foi ; avec les modernes, elle rencontre le problème pratique de la tolérance. Cet ouvrage explore ainsi l’histoire de la controverse sur le rôle de la volonté (...)

  • Traduction, présentation et notes de Pascal Taranto

    Irréligion

    Croire en Dieu ? Un mauvais calcul

    Pascal Taranto
    Collection « Petite Bibliothèque de l’Athéisme » dirigée par Pascal Taranto.
    Présentation
    L’idée de Dieu ne vous impressionne pas, malgré son omniprésence dans les traditions humaines ? Vous pensez que croire est une chose, et raisonner scientifiquement une autre ? Vous n’accordez aux mythes religieux qu’un intérêt anthropologique, historique, littéraire – ce qui est déjà beaucoup ? Vous êtes irréligieux. Mais comme la libre pensée risque de disparaître si l’on ne s’en sert pas, il est bon de (...)

  • Sous la direction d’Antoine Grandjean et de Florent Guénard

    Le ressentiment, passion sociale

    Rennes, Presses Universitaires de Rennes, collection « Philosophica », 2012

    Antoine Grandjean, Florent Guénard, Pascal Taranto, Patrick Lang
    Le ressentiment n’a pas bonne presse : « passion irrationnelle », « expression de l’impuissance », « envie déguisée » – les termes ne manquent pas dans l’histoire de la pensée pour disqualifier ce qui est apparu, au mieux, comme le sentiment d’un malaise, au pire comme un désir de vengeance rentrée des classes populaires à l’encontre des élites. Trois caractéristiques du ressentiment sont alors généralement mises en évidence. D’abord, on souligne que c’est une passion spécifiquement moderne, qui (...)

  • Théodicées

    Antoine Grandjean, Blaise Benoit, Dominique Doucet, Pascal Taranto
    Ouvrage collectif consacré à l’histoire de la « théodicée », envisagée comme un régime de discours dont la spécificité engage peut-être celle du traitement que la métaphysique réserve à la question du mal.
    Il s’inscrit dans la continuité des « 2e Journées de La Baule » organisées par le département de philosophie en 2007.
    Cet ouvrage contribue à tirer au clair la spécificité formelle et la signification philosophique d’un motif discursif dont l’identité nominale (un néologisme), la quasi absence d’explication par (...)

  • Le spectateur impartial et la « médiocrité » de la vertu

    Conférence donnée à Curitiba, Brésil, juin 2007.

    Pascal Taranto
    Télécharger la version pdf de l’article
    Adam Smith est généralement crédité de l’invention, dans sa Théorie des sentiments moraux, d’une figure philosophique originale, celle du spectateur impartial, sorte de norme éthique personnifiée, ou, pour reprendre ses propres termes, de « grand juge et arbitre de notre conduite ». La conception générale de l’éthique qui sous-tend un tel personnage conceptuel et lui donne consistance n’est pourtant pas proprement smithienne ; Shaftesbury, Butler, Hutcheson et Hume (...)

  • Du suicide - de l’immortalité de l’âme - David Hume

    préface de Pascal Taranto

    Pascal Taranto
    Est-il criminel de se suicider ? À cette question la superstition a toujours répondu « oui ». C’est en philosophe que David Hume (1711-1776) a voulu répondre « non », en réfutant toutes les raisons couramment alléguées pour nous priver de notre liberté naturelle à disposer de notre vie. Pas plus qu’il ne nuit à la société ou à notre prochain, le suicide n’est un outrage envers la providence divine. Et ce qui est déjà convaincant à la lumière du seul essai Sur le Suicide prend encore une autre force à la (...)

1 2


À propos de l'auteur :

Maître de conférence. Philosophie britannique moderne, philosophie de la connaissance


Courrier électronique : Angélique Thébert


Du même auteur :
  • Sous la direction de Rebecca Copenhaver (Lewis & Clark College) et Todd Buras (Baylor University)

    Thomas Reid on Mind, Knowledge and Value

    Oxford University Press

    Angélique Thébert
    This volume offers a fresh view of the work of Thomas Reid, a leading figure in the history of eighteenth-century philosophy. A team of leading experts in the field explore the significance of Reid’s thought in his time and ours, focusing in particular on three broad themes : mind, knowledge, and value. Together, they argue that Reid’s philosophy is about developing agents in a rich world of objects and values, agents with intellectual and active powers whose regularity is productive. Though (...)

  • Dossier sur Locke

    Locke et la discipline de l’entendement

    n°3 de la revue Philosophical Enquiries

    Angélique Thébert
    Comment prendre soin de son entendement ? Comment le conduire dans le champ du probable ? Comment éduquer notre entendement et celui d’autrui ? Pour un lecteur contemporain, la réponse de Locke semble souffrir d’une certaine tension. Locke déploie en effet deux démarches a priori incompatibles. Pour le dire rapidement, la lecture de ses recommandations dans le livre IV de l’Essai sur l’entendement humain, et en particulier dans les chapitres 14 à 20, nous encourage à considérer que la (...)

  • Philosophical Enquiries, numéro 1, juin 2013

    Connaissance de base et Principes du sens commun

    Une solution reidienne au problème du critère

    Angélique Thébert
    Starting from the consideration of the “principle of the criterion”, according to which “knowledge of the reliability of our intellectual faculties is required to have any knowledge”, the paper shows how the Scottish philosopher Thomas Reid helps us to escape the dead-end into which we are classically supposed to fall if we stick to this principle. Briefly, either we endorse a strict interpretation of this principle, but then we must admit that it is impossible to know anything, or we take on a (...)

  • La connaissance comme capacité : le traitement des cas de Gettier

    Igitur, Vol. 4, n°1, p. 1-25

    Angélique Thébert
    Résumé : En partant d’une analogie entre la structure de l’argument sceptique dit « argument de l’ignorance » et la structure de « l’argument de Gettier », je montre que de même que la prémisse de l’argument de l’ignorance a été remise en cause dans une démarche externaliste et dans une démarche se réclamant du sens commun, la prémisse de l’argument de Gettier peut être contestée. Il en résulte que toutes les situations de Gettier (dans lesquelles ce qui fait qu’une croyance est vraie ne correspond pas aux (...)


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons